Le président du Wazito FC Badoer promet KSh10M pour un dénonciateur présumé de trucage de matchs


Le propriétaire du club veut que toute personne connaissant les auteurs du vice lui fournisse le nom de ces personnes

Le président du Wazito FC, Ricardo Badoer, a promis d’attribuer à quiconque suffisamment de preuves d’un présumé trucage de matchs au Kenya, 10 millions de KSh.

Badoer avait affirmé en janvier qu’il y avait une personne anonyme qui le frustrait d’extorsion et de prétendus trucages de matchs.

Dans une déclaration effectuée par la poignée Twitter de Wazito, l’homme d’affaires s’est engagé à promettre à n’importe quel dénonciateur des millions de personnes concernant ces révélations.

«Je mets au défi quiconque possédant une preuve de trucage de matchs au Kenya de se manifester. Quiconque me donne le nom de ces personnes recevra 10 millions de shillings », a déclaré Badoer.

Le président a également révélé pourquoi le club avait dû se séparer de 11 joueurs qui étaient pour la plupart recrutés au début de la saison 2019/20.

«Nous recherchons des joueurs d’autres équipes à signer. Nous visons de jeunes joueurs affamés car nous voulons des joueurs qui veulent jouer au football pour Wazito », a ajouté l’homme d’affaires.

«Nous avons libéré des joueurs en fonction de leurs performances, de leurs objectifs futurs et de leurs aspects financiers.»

Il a également admis que ce n’était pas une décision facile de voir l’entraîneur-chef Stewart Hall partir surtout après avoir aidé Wazito à se stabiliser et à rester dans la Premier League kenyane (KPL) après un début turbulent au début.

«Ce fut une décision difficile de laisser [Stewart] Hall go parce qu’il avait fait du bon travail. Mais j’ai toujours voulu qu’un Kenyan soit à la tête de Wazito », a-t-il ajouté.

«Fred Ambani [former head coach and now an assistant coach] est un bon gars, il sait comment faire le travail et j’ai pleine confiance en lui. “

Le propriétaire du club a également parlé du très attendu stade Wazito et prévoit d’investir dans une équipe de filles.

«La construction de nos stades va bientôt commencer. Covid-19 a affecté le projet, mais une fois que nous serons en mesure de voyager, les choses décolleront très vite. Nous voulons le terminer dans un an », a expliqué Badoer.

«J’ai l’intention d’investir dans le football féminin. Cela montrera à quel point j’aime le football kenyan et à quel point je veux changer les choses. »

L’article continue ci-dessous

Les joueurs de Wazito ont continué de bénéficier de salaires malgré la suspension de la ligue et Badoer a révélé pourquoi il devait s’assurer que cela se produise.

«Nous sommes une équipe professionnelle et pendant cette période de Covid-19, nous payons nos joueurs, ils ont une assurance. Nous prenons soin de nos joueurs », a-t-il conclu.

Wazito était 13e lorsque le KPL a été abandonné en raison des restrictions provoquées par l’émergence du coronavirus.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*