L’ancien patron de la Fédération ghanéenne Nyaho-Tamakoloe mécontent de la nomination du nouvel entraîneur des Black Stars


L’ancien chef de l’instance dirigeante du football est mécontent des décisions hâtives de nommer le successeur de CK Akonnor

L’ancien président de l’Association ghanéenne de football, Nyaho Nyaho-Tamakloe, estime que trois jours ne suffisent pas pour que l’administration actuelle trouve un entraîneur digne de l’équipe nationale.

Les ouest-africains sont à la recherche d’un nouvel entraîneur suite au limogeage de CK Akonnor pour mauvaise performance lundi.

Dans une publication sur leur site officiel, la FA avait indiqué avoir l’intention d’annoncer un remplacement dans les 72 heures.

“La FA elle-même est confuse, totalement confuse”, a déclaré Nyaho-Tamakloe, tel que rapporté par Citi Sports.

« Les trois jours qu’ils ont donnés à ces trois messieurs pour chercher un nouvel entraîneur n’ont pas de sens pour moi.

« Soit ils ont déjà un entraîneur en tête, soit ces messieurs ne pourront jamais nous trouver un bon entraîneur pendant cette période. Écoutez-moi bien.”

Un comité de trois personnes, composé du vice-président de la GFA Mark Addo, du président de l’association régionale de football de l’Upper East, Alhaji Salifu Zida et du membre du conseil exécutif Randy Abbey, a été chargé de trouver le nouveau patron du Ghana.

Le limogeage d’Akonnor fait suite à une défaite 1-0 à l’extérieur contre l’Afrique du Sud lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, un résultat qui a fait passer les Black Stars de la première à la troisième place du classement du groupe G.

L’équipe avait ouvert sa campagne avec une mince victoire à domicile 1-0 contre l’Éthiopie trois jours plus tôt.

L’ancien entraîneur de Wolfsburg a été nommé sélectionneur du Ghana en janvier de l’année dernière, prenant la place de James Kwasi Appiah.

En prenant ce poste, le joueur de 47 ans a été chargé de se qualifier pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations de l’année prochaine et de remporter le titre.

Encore une fois, il a été mandaté pour aider les Black Stars à obtenir un billet pour la Coupe du monde après la tentative ratée de l’équipe en 2018.

Son règne a cependant dû être écourté après avoir remporté 40% des matchs, perdu 40% de plus et nul 20%.

Le Ghana a moins d’un mois pour se préparer à sa prochaine mission internationale face au Zimbabwe lors des éliminatoires de la Coupe du monde le mois prochain.

Pour l’Afcon au Cameroun l’année prochaine, les quadruples champions ont été tirés au sort contre le Maroc, le Gabon et les Comores.

.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*